Thème 3 : La littérature et ses frontières : normes, hybridations et migrations poétiques

Responsable : Nathalie Sagnes-Alem, professeur d’espagnol

La recherche au sein du thème 3 concerne à la fois la littérature et le fait littéraire, autrement dit tant les objets et la poétique qui les animent que l’activité créatrice et ses contingences, autour de deux sous-thèmes : « le littéraire et ses enjeux » et « altérités poétiques et poétiques de l’altérité ».

Ainsi, il s’agit d’interroger les conditions, au sens large, dans lesquelles les textes littéraires sont produits et les marques qu’elles y impriment. Au-delà d’une réflexion traditionnelle sur les circonstances de l’écriture qui reste un objet d’étude suggestif – pour l’écriture carcérale, par exemple – et qui peut être traduite dans les rapports entre littérature et sociologie, ou encore sur la réception nationale et internationale de certaines œuvres, l’observation des interactions entre le champ littéraire et des questionnements divers (idéologiques, sociaux, sociétaux, etc.) représente un des principaux enjeux de la réflexion menée dans ce thème. Une attention particulière sera accordée à des problématiques du monde contemporain afin de voir comment certains questionnements trouvent à s’insérer dans les formes littéraires et d’observer les effets de cette inclusion sur le plan générique, formel, stylistique, etc., spécialement au prisme de l’hybridation.

On portera un intérêt particulier aux relations entre création littéraire, enjeux écologiques – entre autres, autour des notions d’écopoétique et d’écocritique –, risques psychologiques, phénomènes émotionnels, questionnements éthiques, etc., pour étudier l’intégration de questionnements du temps présent dans les objets littéraires. Quoique le récit et les questions de narrativité demeurent au cœur des préoccupations scientifiques, d’autres formes et modalités pourront également être étudiées, spécialement sous l’angle de l’observation et de l’analyse des altérations et mutations auxquelles cette confrontation du faire littéraire et du fait littéraire avec des circonstances particulières donne lieu.

Le second volet de ce thème inscrit plus précisément les objets littéraires dans la problématique de l’interculturalité, non pas simplement conçue comme rapport entre des cultures différentes, mais comme une pluralité de rapports entre des individus et/ou des communautés. Cette prise en compte de l’altérité est, à son tour, un facteur d’évolution, de mutation, d’altération, toutes choses qui contribuent au renouvellement poétique. À cet égard, les littératures post-coloniales et migrantes, en tant que discours, récits et représentations, sont le moteur et le fruit de circulations thématiques, au sein d’un cadre linguistique homogène ou non, qui contribuent à dessiner une géopolitique de la littérature, et spécialement de la fiction.