Thème 1 : Humanités numériques, édition et traduction

Responsable, Gilda Caiti-Russo professeur d’occitan

Ce thème, présent depuis les origines de l’EA LLACS, constitue l'une des lignes de force de l’équipe, en l’inscrivant d’emblée dans une herméneutique bien définie. Il est structuré en deux sous-thèmes (« Patrimoine et héritage » et « Transmission, passage »).

Au sein d’une structure qui réunit des spécialistes de littérature, de civilisation et de linguistique, l’édition scientifique constitue la base de toute recherche ultérieure pour interroger textes, sources et corpus. Elle est fondée sur l'édition philologique (textes à tradition manuscrite), l'étude des variantes d’auteur, la constitution d’appareils critiques et de commentaires, voire la reconstitution de l’histoire des textes et de l’édition. Ces entreprises parfois ponctuelles peuvent également s’inscrire dans des démarches systématiques d’inventaire afin de délimiter des corpus selon des typologies textuelles ou des critères thématiques, notamment.

L’activité de traduction des textes prend parfaitement place dans cette démarche herméneutique, devenant partie intégrante du travail interprétatif. Dépendante de la question de l'établissement du texte pour les périodes médiévale et moderne mais également pour l’époque contemporaine, la traduction rentre pleinement dans la reconstitution du sens et elle fait l’objet d’une démarche réflexive qui porte désormais le nom de traductologie.

L'édition scientifique se sert avantageusement à l'heure actuelle du protocole spécifique de la TEI (textual encoding interchange) qui permet à l'équipe de franchir la frontière des humanités numériques : l’édition scientifique, devenue électronique, est un puissant instrument de recherche fournissant les outils nécessaires à l’exploitation de textes et corpus textuels, tels que l'indexation et la lemmatisation.